Cambriolage de votre domicile ? Quelles démarches entreprendre ?

Spread the love

Quoi de pire que de se retrouver victime d’un cambriolage à son propre domicile ? Même si cela peut être réellement traumatisant, il est important de bien garder votre sang-froid afin de pouvoir gérer toutes les urgences et les obligations qui ne vont pas manquer de se présenter à vous : Prévenir la police, ne pas prendre les mesures nécessaires pour sécuriser votre logement, réaliser la déclaration auprès de votre assurance, tout cela afin que les mauvaises répercussions soient gérées et les moins nombreuses possibles. Quelles démarches entreprendre suite à un cambriolage ? Nous vous expliquons tout dans cet article.

Avoir les bons réflexes dès la constatation du sinistre

Vous devrez donc avoir les bons réflexes dès lors que vous constaterez un cambriolage chez vous :

Le premier réflexe que vous devez absolument avoir est celui de ne rien toucher en pénétrant chez vous. Même si cela peut être vraiment tentant pour faire disparaître toute présence étrangère, vous devrez vous contrôler. En effet, il est important de laisser toutes les traces visibles pour la police puisse réaliser un état des lieux précis tout en prélevant les empreintes qui peuvent être présentes.

Suite à un cambriolage, il est primordial de faire sécuriser votre logement surtout sans perdre de temps pour éviter que cela ne puisse se reproduire. Vous pourrez donc prendre contact avec un serrurier professionnel afin qu’il intervienne dans les plus brefs délais. Il vous proposera les solutions les plus adaptées afin de répondre au mieux à vos besoins pour assurer au mieux la fermeture de vos portes mais aussi de vos fenêtres. Vous pourrez lui faire confiance pour poser une porte blindée ou encore une serrure multipoints.

Pensez également à garder toutes les preuves du sinistre que vous pouvez avoir à votre disposition. Cela vous servira de preuves auprès de votre assurance afin que vous puissiez vous faire rembourser sans le moindre problème.

Si vos différents moyens de paiement vous ont été volés, vous devrez absolument faire opposition auprès de votre banque. Un service d’urgence est joignable 7j/7 et 24h/24 pour prendre en charge votre demande et la traiter rapidement. Pour que votre demande d’opposition soit entièrement prise en compte, vous devrez envoyer une confirmation par lettre recommandée avec accusé de réception à votre banque. Grâce à cette démarche, les cambrioleurs ne pourront pas se servir de votre carte de crédit ou encore de votre chéquier.

N’oubliez pas non plus de déclarer ce cambriolage auprès du commissariat se situant à proximité de chez vous. Vous devrez le déclarer sous 24 heures suite à la constatation du sinistre afin qu’il soit reconnu. Il est préférable d’effectuer cette démarche avant d’envoyer votre déclaration à votre assurance. Il vous sera en effet possible de porter plainte ou encore de déposer une main courante. Si vous possédez vos papiers d’identité, pensez à les apporter au commissariat car, ils vous seront certainement utiles.

Prendre rapidement contact avec votre assurance après le cambriolage

Après la constatation du cambriolage, dans les jours ouvrés qui suivent, prenez sans attendre contact avec votre assurance. Il est important de faire suivre cette prise de contact par une lettre recommandé avec accusé de réception et contenant les éléments suivants :

La date du cambriolage en expliquant tous les détails

Une liste des objets volés ou encore cassés avec leur montant à l’achat (afin d’assurer votre remboursement)

Les références importantes de votre contrat d’assurance

Citer des témoins, s’il y en avait

Fournir le récépissé de votre plainte ou de votre main courante, si vous la possédez

Une fois votre déclaration effectuée auprès de votre assurance, vous aurez cinq jours pour envoyer tous les papiers justifiant le cambriolage. Si la somme globale des dédommagements parait trop importante, votre assurance aura la possibilité de faire intervenir un expert pour qu’il réalise à son tour une expertise détaillée. N’oubliez pas que vous devrez lui fournir toutes les factures d’achats des biens volés ou encore cassés, ou encore des tickets de caisse ou même des notices d’utilisation reconnus comme preuves.

Enfin, lisez bien votre contrat d’assurance pour connaître vos droits.

Auteur de l’article : Julien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *